C5.4 – Quelles sont celles qui démontrent son inefficacité voire sa dangerosité ? Qu’est-ce que le « scandale du Lancet » ?

  • une partie des études a été biaisées : l’étude officielle Recovery a utiliser l’HCQ à… 2 fois la dose toxique, en fin de maladie (là où elle n’est plus efficace) et a conclu que ce traitement est dangereux et inefficace. Vraiment ??
  • La plupart des études qui prouvent que ça ne marche pas ont été financées par Gilead, le labo qui produit le concurrent Remdesivir. Aucun lien, bien sûr…
  • une méta-analyse (l’analyse d’un ensemble d’analyses) publiée dans le Lancet, la revue médicale la plus en vogue sur cette planète, a montrer que l’HCQ ne fonctionnait pas et était dangereuse, créant des problèmes cardiaques. Problème : un étudiant quelconque était capable de voir en quelques minutes que les données étaient bidonnées (genre, même taux de diabète quel que soit le pays : ça se voit !). Rapidement les autorités se sont servies de cette étude pour l’interdire, et un peu plus tard les 4 auteurs se sont rétractés, le directeur du Lancet a demandé des excuses pour ce faux article. Un scandale dont on parlera encore dans les décennies qui viennent…

Articles sur les traitements

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :